Lawrence Gowing
Turner. Peindre le rien
Collection : La littérature artistique
120 pages
bibliographie, index
24 illustrations couleur
23 illustrations noir et blanc
format 19,5 x 13 cm
16.00 €
ISBN 978-2-86589-045-3
ISSN 1159-4632
1re édition : 1994
3e édition : 2016
Auteur :
Lawrence Gowing
Traducteur :
Ginette Morel
facebook Partager sur Facebook

« On a dit de ses paysages que c’étaient des images du néant, mais très ressemblantes. » William Hazlitt, 1816.


Depuis qu’en 1966, Lawrence Gowing a organisé une exposition Turner au Museum of Modern Art de New York, il est communément avancé que Turner fut l’un des peintres anglais les plus révolutionnaires, précurseur des premiers impressionnistes ou encore de l’expressionnisme abstrait. Pour Lawrence Gowing, Turner est le peintre qui renverse la tradition occidentale.

Le premier texte de cet ouvrage, « Turner : imagination et réalité », reprend la présentation que Lawrence Gowing avait faite pour le catalogue de cette exposition de 1966. Il est complété par « Turner et les images du néant », un texte daté de 1963 paru dans Art News, centré sur les aquarelles du maître.

47 illustrations, dont 24 planches couleur, viennent enrichir ces deux textes incontournables de l’histoire de l’art.

Le don critique exceptionnel de Lawrence Gowing (1919-1991) devait beaucoup à son expérience de peintre. De Gowing, les éditions Macula viennent de rééditer Cézanne : la logique des sensations organisées.