Rosalind Krauss, Hubert Damisch
Le Photographique
Pour une Théorie des Écarts
276 pages
index
65 illustrations noir et blanc
format 24 x 16 cm
26.00 €
ISBN 978-2-86589-027-9
1re édition : 1990
6e édition : 2013
Auteurs :
Rosalind Krauss, Hubert Damisch
Traducteurs :
Marc Bloch, Ann Hindry
facebook Partager sur Facebook

Rosalind Krauss est non seulement l'une des figures les plus considérables de l'histoire et de la critique de l'art moderne en Amérique, mais celle dont les préoccupations devraient rencontrer le plus d'échos en France. Rompue à la tradition de formalisme américain, elle s'en dégagea, sans jamais en renier les acquis critiques, pour fonder en 1976 la revue October, rapidement devenu l'organe essentiel d'un dialogue transatlantique. De fait, son œuvre critique fournit l'exemple même d'un dialogisme en acte, soit qu'elle réarticule un champ donné en y faisant travailler des concepts hétérogènes, soit qu'elle change tout simplement de champ pour y tester l'efficacité ou la précarité de méthodes éprouvées en histoire de l'art.
Issue de la critique des arts plastiques, Rosalind Krauss s'attaque ici à la photographie : devenue modèle théorique et grille de lecture, celle-ci s'abolit en tant que domaine empirique. À l'heure où l'anti-théorie domine, ce livre apporte la preuve qu'il n'est pas de meilleur instrument que conceptuel pour aborder la radicale diversité du photographique.

Historienne de l’art, Rosalind Krauss enseigne à l’université de Columbia, à New York. En 1976, elle fonde la revue October avec Annette Michelson.