Pier Paolo Pasolini, Carlo Levi, Hervé Joubert-Laurencin, Philippe-Alain Michaud, Francesco Galluzzi, Christian Caujolle
Accattone de Pier Paolo Pasolini. Scénario et dossier, 2 volumes
Collection : Le film
Vol. I : Scénario et textes de Pier Paolo Pasolini, préface de Carlo Levi, 224 pages, 58 illustrations noir et blanc, Vol. II : Dossier Accattone - textes de Hervé Joubert-Laurencin, Philippe-Alain Michaud, Francesco Galluzzi, Christian Caujolle et Pier Paolo Pasolini, documentation, bibliographie, 176 pages, 64 illustrations noir et blanc
format 24 x 16 cm
44.00 €
ISBN 978-2-86589-082-8
ISSN 2430-8943
1re édition : 2015
Auteurs :
Pier Paolo Pasolini, Carlo Levi, Hervé Joubert-Laurencin, Philippe-Alain Michaud, Francesco Galluzzi, Christian Caujolle
Traducteurs :
Marie Fabre, Hervé Joubert-Laurencin, Anna Rocchi Pullberg, Jean-Claude Zancarini
facebook Partager sur Facebook

2 volumes autour du premier film de Pier Paolo Pasolini, Accattone, 1961.

Volume I – Accattone de Pier Paolo Pasolini.

Première traduction française du livre-film de 1961. Scénario et textes de Pier Paolo Pasolini, préface de Carlo Levi et 58 photographies. Traductions de l’italien par J.-C. Zancarini et H. Joubert-Laurencin.

Le premier film de Pier Paolo Pasolini, Accattone, est projeté le 31 août 1961 à la Mostra de Venise. Le monde qu’il dépeint, un sous-prolétariat romain majoritairement inconnu des Italiens, avec son lot de maquereaux, voleurs et prostituées, est trop sulfureux pour une Italie encore très traditionnelle : le film sera interdit aux moins de 18 ans par crainte des « conséquences du choc » qu’il pourrait entraîner sur des jeunes gens pas encore tout à fait matures.

Avant d’être un film, Accattone est un scénario d’une grande beauté, d’une puissance exceptionnelle de l’écrivain-poète Pasolini. Son personnage, Accattone (mot que l’on pourrait traduire par « mendiant »), est un proxénète oisif dont la protégée est envoyée en prison. Se retrouvant alors sans gagne-pain, il remarque une jolie jeune fille qu’il va vouloir mettre sur le trottoir, mais conquis par sa pureté, il en tombe amoureux, allant même jusqu’à tenter de travailler pour lui éviter la prostitution.

Le livre-film d’Accattone paraît à Rome en 1961, pour la sortie du film, suivant ainsi la tradition italienne : longtemps, en effet, il fut presque systématique que le film d’un cinéaste digne de ce nom s’accompagnât d’un livre. Or celui d’Accattone a pour particularité d’être entièrement de la main du poète-cinéaste, si l’on met de côté la préface de l’écrivain Carlo Levi. Le scénario est précédé de quatre textes de Pier Paolo Pasolini : deux « Veilles », récits sous forme de journal intime des journées du cinéaste en devenir, ses rencontres, ses incertitudes, les préparatifs et les repérages précédant le tournage, puis deux textes plus théoriques et stylistiques : « Cinéma et littérature. Notes après Accattone », sorte de dissertation sur les figures de style appliquées au langage du cinéma et enfin « Sens d’un personnage. Le paradis d’Accattone » dans lequel l’auteur prévoit et écarte par avance les interprétations catholiques qui furent effectivement faites de son œuvre. Les textes de Pasolini sont saisissants, intenses, parfois rageurs ou nostalgiques, toujours magnifiques.

Cette traduction française reprend intégralement le livre-film d’Accattone paru à Rome aux éditions FM en 1961, avec les 58 photographies qui l’accompagnaient.

Note sur le traducteur du scénario

Jean-Claude Zancarini est aujourd’hui, professeur des universités émérite à l’École normale supérieure de Lyon. Professeur agrégé d'italien au collège E. Richard à Saint-Chamond (Loire), il a réalisé de nombreuses et brillantes traductions.

Volume II – Dossier Accattone, une plongée passionnante dans l’univers du grand poète-cinéaste.
 
Avec des textes inédits de H. Joubert-Laurencin, Ph.-A. Michaud, F. Galluzzi et Ch. Caujolle, un regard de Pasolini sur la disparition de cette culture des borgate si bien dépeinte dans Accattone, des critiques contemporaines de la sortie du film en France, une riche documentation et 64 illustrations (photogrammes, photographies de plateau et de repérage).

Ce Dossier qui accompagne la publication du scénario d’Accattone, réalisé par Pier Paolo Pasolini en 1961, regroupe un ensemble d’analyses consacrées à la genèse du film, à ses enjeux figuratifs et formels, aux relations qu’il entretient avec la peinture (celle de Masaccio, celle de Caravage) qui déterminent le style cinématographique, délibérément antinaturaliste, de l’écrivain-cinéaste.

Une documentation sur les archives d’Accattone et ce qu’elles nous apprennent des différentes étapes du film, une bibliographie et une fiche technique complètent ce volume.

Note sur les auteurs

Hervé Joubert-Laurencin, professeur d’esthétique et d’histoire du cinéma à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, est notamment l’auteur de Pasolini, portrait du poète en cinéaste aux Éditions des Cahiers du cinéma (1995).

Philippe-Alain Michaud est conservateur chargé de la collection des films au Musée national d’art moderne – Centre Georges Pompidou et directeur de collection aux Éditions Macula, où il a publié Aby Warburg et l’image en mouvement (1998).

Francesco Galluzzi, historien et critique d’art, enseigne l’esthétique à l’Académie des beaux-arts de Carrare ainsi que l’histoire de l’art et du cinéma à l’Université de Sienne. Il est notamment l’auteur de Pasolini e la pittura aux éditions Bulzoni, à Rome (1994).

Christian Caujolle, ancien responsable de la photographie à Libération, fondateur de l’Agence VU, directeur de la galerie du même nom, il est l’auteur de bon nombre d’ouvrages, notamment sur Jacques Henri Lartigue, William Klein, Sebastião Salgado.